X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, nous permettant de proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies

Up

Redémarrage du site Arkema de Lacq-Mourenx

- Communiqué de presse
Après neuf semaines d’arrêt programmé dans le cadre réglementaire des sites classés Seveso, le site Arkema Lacq-Mourenx redémarre progressivement ses ateliers depuis le 20 avril. Aucun accident n’est survenu pendant ce grand arrêt sexennal. Au-delà des travaux de maintenance et de surveillance des installations, des investissements ont également été réalisés.

Des travaux de grande ampleur

Les équipes techniques ont mis en sécurité les installations et réalisé d’importants travaux de maintenance comme notamment le remplacement et le nettoyage de différents appareils.

 

L’arrêt de ces installations a également été mis à profit pour la mise en place de nouveaux équipements de mesures et de contrôles afin d’améliorer la fiabilité de marche des ateliers et réduire l’impact environnemental des activités du site. Conformément au plan d’actions présenté à l’Administration le 12 décembre dernier, Arkema a poursuivi  ses investissements durant cet arrêt pour optimiser le fonctionnement de l’unité de revalorisation du soufre (URS), unité reprise par le Groupe en avril 2016.

Site de Lacq

Ces travaux ont mobilisé jusqu’à 500 personnes, tous corps de métiers confondus. Aucun accident n’est survenu pendant ce grand arrêt grâce à une préparation minutieuse et une réalisation rigoureuse.

 

Durant cette période, les agents certifiés et accrédités par l’Administration (DREAL) ont procédé à des contrôles réglementaires et ont inspecté chacune des installations pour vérifier la conformité des équipements.

 

Par ailleurs, les équipes d’Arkema poursuivent leurs études sur l’Unité de revalorisation du soufre pour mettre en place des équipements spécifiques, notamment un deuxième analyseur sur la cheminée afin d’affiner la connaissance des effluents atmosphériques de l’unité, et des dispositifs adaptés pour en diminuer les impacts potentiels.

Le redémarrage des unités

Le redémarrage des ateliers Arkema, commencé  le 20 avril, se poursuivra jusqu’au 20 mai.

Durant ces phases de redémarrage, les évents soufrés des ateliers sont dirigés vers l’unité de revalorisation du soufre (URS). Néanmoins les ajustements des paramètres de marche, atelier par atelier, peuvent engendrer des variations importantes de débit des évents qui nécessitent un délestage partiel des effluents vers la torche. Ces épisodes de torchage autorisés peuvent durer plusieurs heures, voire plusieurs jours, avec une flamme visible par intermittence. Ils peuvent entraîner  des impacts  sonores et olfactifs.  

La direction du site d’Arkema Lacq prie les riverains de bien vouloir l’excuser pour la gêne ainsi occasionnée et met tout en œuvre afin de limiter ces impacts.

Cette situation transitoire liée à ce grand arrêt sera stabilisée après le redémarrage complet des ateliers.

L’activité du site

Le site est spécialisé dans la production de composés chimiques à base de soufre ; ces produits sont utilisés dans la production d’acide aminé (nutrition animale), dans l’odorisation du gaz, dans l’industrie pétrolière, dans la cosmétique et l’électronique.

L’approvisionnement des clients a été assuré pendant l’arrêt grâce à la logistique d’approvisionnement mise en place avec l’appui des équipes commerciales, et les stocks constitués.

Contacts

Corinne DUFRECHOU
Correspondant communication
Hervé Brouder
Directeur Arkema Lacq Mourenx
Contact