Up

Concours CGénial : lycéens et collégiens récompensés lors de la finale nationale

- Brève
Corporate - Responsabilité sociétale
50 projets innovants dans les domaines scientifiques et technologiques, menés par des collégiens et lycéens de toute la France, étaient en compétition ce vendredi 25 mai pour la finale nationale du Concours éducatif CGénial.
Des élèves lors de la finale du concours CGénial 2018 - © Fondation CGénial

Créé en 2007, le Concours cherche à promouvoir l’enseignement des sciences et des technologies dans les collèges et lycées, grâce à des projets de groupe menés par les élèves et accompagnés par leurs professeurs. Chaque année, ce sont près de 9 000 collégiens et 1 200 lycéens de toute la France qui y participent.

 

Partenaire de la fondation CGénial depuis 2015, Arkema faisait partie du jury, composé de 64 professionnels de l’éducation et de l’entreprise.

« Au-delà de l’espoir de créer des vocations, nous souhaitons créer des ponts entre les mondes professionnel, scientifique et scolaire, en permettant aux jeunes de rencontrer des acteurs du monde de l’entreprise, et de se confronter aux dimensions d’échanges, de pluridisciplinarité et de recherches inhérentes à la culture entrepreneuriale. Notre démarche vise avant tout l’enrichissement des jeunes et leur projection dans un univers concret », explique Hélène Chahine, Déléguée Générale de la Fondation C Génial.

Des membres du jury devant le stand d'élèves lors de la finale du Concours CGénial 2018 - © Fondation CGénial

4 projets de collégiens et 5 projets de lycéens ont obtenus les 1ers prix, gagnants des visites sur des sites industriels en France ou à l’étranger, et l’opportunité de représenter la France lors de concours éducatifs internationaux (Eucys pour l’Europe et Castic en Chine).

 

Arkema, de son côté, a notamment récompensé le projet "Symetry contre les incendies", du Collège Paul Valéry, à Paris.

L'équipe est constituée d'élèves de 6ème, qui ont participé à plusieurs compétitions de robotiques au cours de l'année. Ils ont ainsi créé un robot holonome (capable de se déplacer dans n'importe quelle direction, indépendamment de son orientation) qui peut repérer une bougie et l'éteindre à l'aide de sphères élaborées à partir d'alginate de sodium et de lactate de calcium.

Le robot doit également obéir aux trois lois de la robotique édictée par Isaac Asimov.

L'édition 2018 du Concours CGénial

Contact